St-Thomas ou le bijou des Caraïbes

28 juillet. Départ de Montréal pour l’aéroport de Newark (New York), et de là jusqu’à San Juan, Puerto Rico. À part un retard de 45 minutes et le fait qu’il a plu de la glace à partir du système de ventilation de l’avion, le vol de United Airlines s’est bien déroulé. 15 minutes de taxi entre l’aéroport de San Juan et le port. Como està? Enfin, je peux parler cette chère langue romantique avec le chauffeur de taxi, ce que je n’ai pas fait depuis des lustres. J’ai l’impression que je vais bien aimer ces vacances…

Notre embarquement sur le Carnival Valor était rapide et efficace, la préposée nous accueillant même dans un français presque impeccable. Sitôt à bord, on veut manger. On est bien servi, même si le serveur, un Ukrainien, n’est pas souriant. Ces gens de l’Europe de l’Est ont toujours du mal à sourire. Ça fait partie de leur culture, je suppose, d’avoir l’air sévère. Après sept croisières, je commence à m’y faire.

On quitte le port dans un « Sail away party » des plus réussi. Dans le noir, sur le pont, San Juan ressemble à Miami de nuit.

st-thomas_plage

Charlotte Amalie

L’île de St-Thomas fait partie des Îles vierges américaines depuis 1917 et en est la capitale. Un des ports les plus importants des Caraïbes, Charlotte Amalie est aussi le rendez-vous des lécheurs de vitrines. On y trouve quantité de boutiques de bijoux, d’antiquités et de souvenirs, à des prix très alléchants.

Si vous voulez vous baigner et prendre du soleil sur l’une des 10 plus belles plages au monde (selon National Geographic), je vous conseille d’aller à Magens Bay, au sud de l’île.  On s’y rend en 15 minutes en taxi. La photo ci-contre vous donne un aperçu de ce petit paradis. Pour 4 $ de coût d’entrée, c’est une aubaine. Tous les aménagements ont été pensés pour les touristes, y compris la location d’équipement nautique ($). Bien que notre navire ait débarqué près de 3 000 passagers, nous étions surpris : on se sentait presque sur une île déserte! Tout autour, le paysage est montagneux et quelques belles maisons parsèment le décor idyllique. Rien de commercial. Rien que du sable blond fin et une eau chaude et limpide, sous un bruit de fond de vague douce. Inutile de chercher ailleurs, le paradis, c’est bien ici!

St-thomas_port

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s