Aloha Honolulu

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPersonne ne m’accueille en me glissant au cou un collier en fleurs d’hibiscus. Un peu décevant, quand même. Derrière moi cette première déception, j’écarquille les yeux. Encore à bord du navire Golden Princess, devant moi se dresse cette tour qui me souhaite « Aloha », qui signifie Bonjour et Au revoir en hawaïen. En fait, la langue hawaïenne est ultra simple. Elle ne contient que 5 voyelles et 7 consonnes. C’est pourquoi on a toujours l’impression que tous les mots se ressemblent. Remarquez ces 4 mots : Nawiliwili, Maui, Honolulu, Pepeekeo… et vous avez là les 12 lettres de l’alphabet utilisées. Le H – K – L – M – N – P et W, ainsi que A – E – I – O – U. Ce qui est intéressant, c’est qu’aujourd’hui seulement 1 % de la population qui habite Hawaï parle cette langue, qui tend à disparaître peu à peu. Je comprends pourquoi. La grande majorité des habitants viennent de partout pour vivre dans ce paradis polynésien. Beaucoup de Phillippins, par exemple, sont venus s’y établir pour y chercher du travail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAWaikiki et ses fonds marins

La ville d’Honolulu est reconnue pour sa magnifique plage, Waikiki. Large et étendue, cette plage à l’eau claire attire les touristes. Restaurants, hôtels, boutiques, boîtes de nuit longent la mer sur plusieurs kilomètres. Visiter l’Île d’Oahu en une journée ne me laisse pas le temps de m’étendre sur la plage à me faire dorer au soleil. Une excursion en sous-marin est tout indiquée pour explorer les fonds marins d’une éternelle beauté. C’est la toute première fois que je monte à bord de cet engin. Atlantis submarines nous accueille chaleureusement à bord d’un de ses sous-marins de 48 passagers. Les gens claustrophobes ou obèses, s’abstenir s.v.p. En quelques minutes, on descend à plus de 110 pieds sous la mer. Des épaves de bateau et d’avions de guerre jonchent le fond, nous faisant découvrir une multitude de poissons attirés par les coraux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPearl Harbor

Sitôt remontée à la surface, je n’ai pas le temps de reprendre mon souffle. Direction : le site historique de Pearl Harbor. Une visite qui ne laisse personne indifférent. Le 7 décembre 1941, durant la Seconde Guerre mondiale, vers 7 h le matin, plus de 350 avions japonais ont attaqué des navires américains, faisant plus de 2000 morts en une seule matinée. Un total de 1177 marins ont péri sur le USS Arizona. Ce navire a été laissé à l’endroit même où il avait coulé. Les autorités ont érigé le USS Arizona Memorial, juste à la surface du navire. Les visiteurs y sont amenés par bateau. Sur cet observatoire, on y voit, entre autres, la tourelle de tir # 3 rouillée sortant de l’eau et l’huile du bateau qui continue à se déverser dans l’eau. Environnementalistes, au secours!

Un musée situé sur le site relate les détails juteux de cette attaque inattendue. On part de Pearl Harbor avec un sentiment de mélancolie, en mémoire des personnes tuées ce jour-là. C’est ironique de voir tout le chemin que les Japonais ont parcouru depuis 1941. Bon nombre d’entre eux font maintenant partie de la classe aisée qui habite l’archipel d’Hawaï.

Ono Hawaïan Foods

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOubliez la tranquillité lorsque vous visitez la plus habitée des îles d’Hawaï. Lors des heures de pointe, la circulation automobile y est très dense. Je demande à notre chauffeur de taxi de nous conduire à un restaurant typique hawaïen. Pas trop chic, pas trop cher. Il nous amène au Ono Hawaïan Foods.

Au premier coup d’oeil, on ne pense qu’à se chercher un autre restaurant. Je me serais crue retournée dans les années 50. C’est vrai, le restaurant n’inspire pas confiance. Cependant, une affiche dans la fenêtre retient mon attention. Trip Advisor a hautement recommandé ce restaurant à la clientèle touristique. Oups! On devrait l’essayer. Au Ono Hawaïan Foods, on ne peut entrer que sur invitation. Les réservations n’existent pas. Une serveuse nous ouvre donc la porte, on est presque ses premiers clients. Un restaurant minuscule, avec des banquettes rouges déchirées, des murs peuplés de photos de gens célèbres venus manger au fil des ans. Les assiettes colorées me rappellent celles que ma grand-mère utilisait pour me servir des céréales dans ma jeunesse. Je me détends peu à peu. La nourriture a l’air excellente. Nos voisins de table mangent avec appétit.

Le menu est simple. Quatre choix de repas combinés pour 2 personnes. On en choisit un au hasard, puisque le tout est écrit en hawaïen et la serveuse ne semble pas comprendre notre langue. Celle-ci me voit prendre le menu en photo. Quelques minutes plus tard, elle m’apporte une copie du menu pour que j’apporte à la maison. Génial! Les plats arrivent sur notre table par une dame très âgée, à peine cinq minutes après avoir commandé. Je ne m’étais pas trompée. Un des mets, composé de porc enrobé de feuilles qui ressemblent à des épinards, mais qui n’en sont pas, est absolument délicieux. Le tout est accompagné de riz, de sauce épicée, de salsa aux tomates et d’un semblant de guacamole. Le dessert est servi en même temps que le repas : un petit bol de pouding maison qui s’appelle Samoan Poi. Ce dessert est fait à partir de lait de coco et de bananes. Sublime!

Quarante-cinq minutes plus tard, on sort du restaurant après avoir payé un maigre 22 $ pour deux personnes pour ce souper de roi. Une file attend à la porte pour pouvoir essayer cet inoubliable restaurant hawaïen.

Notre journée s’achève. On marche jusqu’à la rue principale qui longe la plage de Waikiki. L’heure est au magasinage. ABC stores est la chaîne « beau-bon-pas cher » la plus populaire à Honolulu. Impossible à éviter, on retrouve de ces magasins de peccadilles à tous les coins de rue.

Il pleut souvent à Hawaï, mais ça ne dure jamais longtemps. La température extérieure se maintient toujours autour de 25 degrés Celcius. Les rues illuminées et bondées par une horde de touristes et de gens locaux venus faire la fête me rappellent un peu Miami. Une ville qui ne dort jamais.  Je me sens quand même en confiance, car je sais qu’un Steve McGarrett (Hawaï 5-0) est là, quelque part, qui veille…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s